rédemption


rédemption

rédemption [ redɑ̃psjɔ̃ ] n. f.
• 980; lat. ecclés. redemptio, de redimere « racheter » rançon
1Relig. chrét. Rachat du genre humain par le Christ, rédempteur des hommes. rachat, salut. Le mystère de la Rédemption. Cour. Action, fait de racheter qqn, de se racheter (au sens religieux ou moral). La rédemption des péchés. Une peine qu'on subit, sans « la prendre comme une rédemption » (Sartre).
2(1342 redempcion) Dr. Acte par lequel on rachète (un droit, etc.). Rédemption d'un droit, d'une rente.

rédemption nom féminin (latin ecclésiastique redemptio, rachat) Littéraire. Action de ramener quelqu'un au bien, de se racheter. ● rédemption (citations) nom féminin (latin ecclésiastique redemptio, rachat) Georges Bernanos Paris 1888-Neuilly-sur-Seine 1948 Chacun de nous vaut le sang de Dieu. Journal d'un curé de campagne Plon Armand Salacrou Rouen 1899-Le Havre 1989 Comment mêler le péché et la rédemption à la vie et à la mort d'un poisson aveugle des grands fonds marins ? Certitudes et incertitudes Gallimardrédemption (expressions) nom féminin (latin ecclésiastique redemptio, rachat) La Rédemption, le salut apporté par Jésus-Christ, qui, par sa vie, sa mort et sa résurrection, libère l'humanité pécheresse. ● rédemption (synonymes) nom féminin (latin ecclésiastique redemptio, rachat) Littéraire. Action de ramener quelqu'un au bien, de se racheter.
Synonymes :
- réhabilitation

rédemption
n. f. RELIG La Rédemption: le rachat du genre humain par la mort du Christ.

⇒RÉDEMPTION, subst. fém.
A. — 1. RELIG. CHRÉT.
a) [Gén. avec une majuscule] La Rédemption. Rachat du genre humain par le sacrifice du Christ qui a permis la rémission des péchés et donné un espoir de vie éternelle en Dieu. Mystère de la Rédemption. Ce qui fit le plus souffrir le Sauveur (...) ne fut pas tant les supplices qu'il devait endurer, que la pensée que ses souffrances seraient inutiles pour un grand nombre de pécheurs, pour ces hommes qui ne veulent pas de rédemption ou ne s'en soucient pas (E. DE GUÉRIN, Journal, 1840, p. 394). V. apostat ex. 3:
Ce qui importa pour moi ce fut la progressive disparition du Christ (...). Il cessa, par degrés lents, d'être le Rédempteur. Il redevint Messie (...). Le dogme de la Rédemption s'évanouit à son tour. Comment concevoir un Dieu s'offrant à lui-même en holocauste pour ses créatures? Quel rapport peut exister entre un pareil sacrifice et les fautes de l'humanité?
ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 261.
Vx. Signe de la Rédemption. Signe rédempteur, signe de la croix. Homme du Seigneur, bénis-moi (...). Et il forma de sa main entr'ouverte le signe de la rédemption sur la tête de la vieille femme (A. FRANCE, Thaïs, 1890, p. 48).
b) Rédemption (de qqn) (par qqc.). Action de participer au salut de son âme ou de celle d'autrui par l'expiation, les efforts spirituels, etc. ou de donner à quelqu'un meilleure réputation; résultat de cette action. Rédemption d'une pécheresse. La seule consolation, c'est d'espérer (...) l'immortalité de nos âmes, que Dieu sauve! Nous sommes ici-bas afin d'obtenir notre rédemption par la douleur (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 75). Wagner avait lu (...) la légende du Hollandais volant, condamné à errer éternellement sur les mers,(...), jusqu'à ce qu'une femme rachète son salut en se sacrifiant. Wagner trouve là (...) une idée romantique: la rédemption par l'amour (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 138).
2. P. ext. Action d'apporter une valeur neuve, le progrès moral, intellectuel, artistique, le bien social; résultat de cette action. Synon. régénération, rénovation. Ces infortunés (...) ont refusé la rédemption par le travail, (...) tandis que nous, poëtes et philosophes, nous avons régénéré notre âme par le travail successif et la contemplation; par l'exercice assidu de la volonté et la noblesse permanente de l'intention, nous avons créé à notre usage un jardin de vraie beauté (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 387). C'est à ses efforts [de Monet] et à ceux de ses confrères impressionnistes du paysage qu'est surtout due la rédemption de la peinture (...) les problèmes si ardus de la lumière, dans la peinture, se sont enfin débrouillés sur leurs toiles (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 293).
P. iron. Les tirades enflammées du tribun sur la rédemption des masses populaires (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 48).
B. — 1. HIST. DE LA RELIG. CATH. Ordre de la Rédemption des captifs. Ordre de la Trinité fondé par J. de Matha; ordre de (Notre-Dame de) la Merci fondé par P. Nolasque pour le rachat des chrétiens captifs. Le 28 janvier 1198 (...) le Pape Innocent III (...) instituait l'Ordre nouveau sous le nom de « l'Ordre de la Trinité pour la Rédemption degli schiavi ». (...) [Jean de Matha] la consacrait jusqu'au bout à racheter des esclaves en Tunisie (GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p. 220).
Père/religieux de la Rédemption (des captifs). Père appartenant à cet ordre. Le père de la Rédemption s'embarque à Marseille (...). La bourse de la charité à la main, il court affronter la peste, le martyre et l'esclavage (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 397). Le pape Innocent III se servit de lui [Eudes] pour donner une règle aux religieux de la Rédemption des Captifs (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 43).
2. DR. ,,Action de rédimer, de racheter (...) Résultat de cette action. La rédemption d'un droit, d'une rente`` (Ac. 1935). Synon. rachat. Rédemption d'une servitude.
REM. Rédemptionnel, -elle, adj. Synon. de rédempteur. Il n'est, pour le judaïsme, de rédemption que relative à l'effort de l'homme. (...) c'est à la mesure des modifications que celui-ci aura pu faire subir à l'univers, que l'œuvre rédemptrice sera jugée. Mais il faut (...) que l'univers (...) soit, dès l'origine et à travers les vicissitudes de l'œuvre rédemptionnelle, respecté (Univers écon. et soc., 1960, p. 64-5).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. Fin du Xe s. « rachat du genre humain par le sacrifice du Christ » (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 14: redemptïons), attest. isolée; de nouv. ca 1175 (BENOÎT, Chronique des Ducs de Normandie, 26164 ds T.-L.: redentïon); 2. 1342 dr. « acte par lequel on rachète un droit, une rente » (A. N., JJ 174, f ° 1 v ° ds GDF. Compl.); 3. 1360 « rachat d'un prisonnier » (A. N., KK 10a, f ° 119 r °, ibid.); 4. 1381 « rachat des chrétiens captifs chez les infidèles par les religieux de l'ordre de Notre-Dame de la Merci et de l'ordre de la Trinité » (A. N., S 4263, pièce 26, ibid.: l'ordre de la sainte Trinité et de la Rendencion des chetielx); 5. 1781 « établissement des Jésuites au Paraguay » (BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Pr. à l'Arcadie ds LITTRÉ). Empr., au sens 1, au lat. eccl. redemptio, en lat. class. « action de racheter », dér. de redimere, v. rédimer; cf. aussi rançon. Voir MERK Lat. -tione 1982, pp. 214-216, 1084a. Fréq. abs. littér.:310. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 373, b) 476; XXe s.: a) 466, b) 463. Bbg. JEAN-NESMY (Dom Cl.). Pour un lang. chrét. Foi Lang. 1977, n ° 3, pp. 161-166. — MERK Lat. -tione 1982, pp. 214-215.

rédemption [ʀedɑ̃psjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 980; lat. ecclés. redemptio, du class. redemptum, supin de redimere « racheter ». → Rédimer; rançon.
1 Relig. chrét. Rachat du genre humain par le Christ, Rédempteur des hommes. Rachat (3.), salut (→ Balancer, cit. 23; denier, cit. 2). || Le mystère de la Rédemption.Par ext., cour. L'action, le fait de racheter (4.) qqn, de se racheter (au sens religieux ou moral). Réhabilitation (→ Degré, cit. 20; peine, cit. 2). || La rédemption des péchés.
0 Pour un Juif, l'idée de l'Incarnation était déjà scandaleuse, outrageant la transcendance de l'Unique, suspecte d'anthropomorphie. Mais la Rédemption l'était bien davantage. Le sacrifice sanglant qui rédime et qui rachète, c'était celui des bêtes sous le couteau des prêtres, c'était à la rigueur celui d'une chair humaine offerte, tel Isaac ou telle la fille de Jephté, à la puissance terrible de Yahweh : mais Dieu s'offrant à Dieu, Dieu se faisant victime, quel attentat à la notion de Dieu !
Daniel-Rops, Jésus en son temps, VIII, p. 435.
2 (1660). || Rédemption des captifs : rachat des chrétiens qui étaient tombés aux mains des infidèles (en Afrique et en Orient). || Ordres de la Rédemption des captifs : l'ordre de la Trinité (fondé par Jean de Matha) et l'ordre de la Merci (fondé par Pierre Nolasque). || Père de la Rédemption (→ Barbare, cit. 6).
3 (1781). Anciennt. Nom de chacun des établissements fondés au Paraguay par les jésuites. 1. Réduction (II., 1., par ext.).
4 (1342, redempcion). Dr. Acte par lequel on rédime (un droit, etc.). || La rédemption d'un droit, d'une rente.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • REDEMPTION — REDEMPTION, salvation from the states or circumstances that destroy the value of human existence or human existence itself. The word redeemer and its related terms redeem and redemption appear in the Bible some 130 times and are derived from two… …   Encyclopedia of Judaism

  • Redemption — • The restoration of man from the bondage of sin to the liberty of the children of God through the satisfactions and merits of Christ Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Redemption     Redemption …   Catholic encyclopedia

  • Redemption — may refer to:In economics:* Redemption value, price of a security before its maturity dateIn religion: * Redemption, a concept referring to forgiveness or absolution for past sins and/or protection from damnation * In Judaism, Pidyon HaBen –… …   Wikipedia

  • Redemption — Rédemption (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Religion 2 Cinéma 3 …   Wikipédia en Français

  • Redemption — (engl.) oder Rédemption (franz.), zu deutsch „Erlösung“ ist Titel bzw. Titelbestandteil: des Poème Symhonique „Rédemption“ des französischen Komponisten César Franck eines Reggae Songs von Bob Marley the Wailers, siehe Redemption Song eines… …   Deutsch Wikipedia

  • redemption — re·demp·tion /ri demp shən/ n: the act, process, or fact of redeeming see also equity of redemption, right of redemption re·demp·tive / demp tiv/ adj Merriam Webster’s Dicti …   Law dictionary

  • redemption — Redemption. s. f. v. Rachat. Ce terme est consacré, pour signifier, Le rachat du genre humain par Nostre Seigneur Jesus Christ. Dieu a envoyé icy bas son fils pour la redemption des hommes, pour nostre redemption. le Fils de Dieu a operé nostre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Redemption 87 — was a short lived East Bay hardcore punk band containing ex members of Unit Pride, Skankin Pickle, and Token Entry, and contained future members of AFI and the Nerve Agents.Their goal was to reclaim hardcore from the crossover heavy metal music… …   Wikipedia

  • redemption — Buying back. (Dictionary of Canadian Bankruptcy Terms) United Glossary of Bankruptcy Terms 2012 …   Glossary of Bankruptcy

  • redemption — (n.) mid 14c., deliverance from sin, from L. redemptionem (nom. redemptio) a buying back, releasing, ransoming, noun of action from pp. stem of redimere to redeem, buy back, from re back (see RE (Cf. re )) + emere to take, buy, gain, procure (see …   Etymology dictionary